Resumo

L’IRD s’est doté d’une Feuille de route pour une science ouverte et partagée, qu’il a présenté à son conseil d’administration fin juin.
Initiée il y a plus de vingt ans, la science ouverte est aujourd’hui au cœur des stratégies scientifiques nationales - notamment du Plan français de la science ouverte -, européennes et internationales. Elle offre l’opportunité de soutenir une recherche plus éthique, plus partagée, plus accessible, au service des Objectifs de développement durable.

Une ambition élargie aux enjeux du dialogue science-société, et à destination des bénéficiaires du Sud

L’IRD, qui diffuse depuis 30 ans ses publications en libre accès, a intégré la science ouverte dans l’une des six orientations stratégiques, avec la volonté d’élargir la culture du libre accès, à l'ensemble des productions scientifiques des publications aux données en passant par les protocoles et les codes sources. Pour renforcer et coordonner cet effort, transformer durablement les pratiques de recherche tout au long du cycle de vie des projets et au sein de nos dispositifs partenariaux, l’Institut a désormais une Feuille de route pour une science ouverte et partagée.

Son ambition s’inscrit dans le cadre du Plan national de la science ouverte 2018-2021 dont Frédérique Vidal, la ministre chargée de la Recherche, a présenté le bilan le 3 juillet au CEREGE en présence de Philippe Charvis, directeur délégué à la Science. Ce premier plan national était un engagement fort en faveur d'une plus grande ouverture aux résultats de la recherche scientifique, l’accès ouvert aux publications et – autant que possible – aux données de la recherche, que l’IRD élargit avec sa feuille de route aux enjeux du dialogue science-société et à destination des bénéficiaires du Sud.
Ce faisant l'IRD s'inscrit également pleinement dans les
ambitions du nouveau Plan national pour la science ouverte 2021-2024, que Frédérique Vidal a rendu public le 6 juillet et qui veut notamment « contribuer à la démocratisation de l'accès au savoir afin de rapproche la science de la société ».

Levier pour déployer la science de la durabilité, notamment auprès des communautés scientifiques du Sud, la Feuille de route pour une science ouverte et partagée a été élaborée au cours de ses derniers mois en lien avec l'ensemble des structures de l'Institut et nos partenaires, sous la coordination de la Mission pour la science ouverte (MSO) de l’IRD qui en assurera la mise en œuvre opérationnelle, transverse par nature.

Son objectif, rendre nos productions faciles à trouver, accessibles, interopérables et réutilisables, qui est une condition sine qua non à l’avancée des connaissances scientifiques et à leur réutilisation par les communautés de recherche et les acteurs socio-économiques. C’est un facteur d’innovation au Sud.

Des leviers pour accompagner les changements de pratiques

Pour ce faire, la feuille de route science ouverte de l’Institut a été déclinée en 21 objectifs organisés autour de cinq grandes thématiques :

  • Ouvrir et diffuser les données, publications, logiciels et protocoles issus de la recherche à l’IRD
    L’ouverture des résultats de la recherche sous toutes ses formes doit se faire en partenariat et au bénéfice de tous, scientifiques, acteurs économiques et société civile.
  • Développer la science ouverte avec les pays du Sud
    L’IRD doit être à la fois un acteur et un facilitateur dans la mise en œuvre de la science ouverte au Sud, dans le respect de ses partenaires, de leurs contraintes et du contexte spécifique à chaque projet, à chaque partenariat. Pour cela, l’IRD s'inscrit dans une démarche qui vise à sensibiliser la communauté scientifique dans les pays du Sud, à négocier les modalités d’intégration de la science ouverte, à renforcer les capacités et, enfin, à contribuer au développement des infrastructures de données dans cette partie du monde.
  • Favoriser le partage de la recherche avec tous les acteurs de la société
    La science doit s’ouvrir à tous les acteurs socio-économiques, de manière éthique et à toutes les étapes de la production des connaissances. L’IRD s’engage à construire ses recherches en dialogue avec la société, dès leur programmation et durant leur mise en œuvre, pour contribuer aux innovations économiques et sociales dans le cadre d’un partenariat équitable.
  • Développer la culture et les compétences de la science ouverte au sein de la planète IRD
    Le développement de la science ouverte passe par l’acculturation et la formation des membres de la planète IRD, l’accès à de nombreuses ressources pédagogiques sur sa plateforme de e-learning.
  • Inscrire la science ouverte dans le cadre institutionnel de l’IRD
    La science ouverte est un nouveau paradigme. Elle implique de nouvelles pratiques et demande des nouvelles compétences que l’IRD doit mettre en place durablement, et ce pour toutes les disciplines. Cela exige de définir des principes et de formuler des prescriptions concrètes pour leur mise en œuvre, de proposer des leviers pour accompagner les changements de pratiques, et d’être présent sur la scène nationale et internationale pour influencer les politiques et les moyens associés.

Ces grands objectifs ont été opérationnalisés en près de 80 actions, qui donneront lieu chaque année à un plan d’action.
Ils seront menés en cohérence avec les différents objectifs de la trajectoire scientifique de l’IRD et plus particulièrement ceux en lien avec le déploiement de la science de la durabilité et de la feuille de route environnementale de l'Institut
.

Contact : mso@ird.fr

Pour mieux comprendre les notions essentielles relatives à la science ouverte sur la plateforme e-formation de l'IRD :