Resumo

L’American Phytopathological Society (APS) récompense chaque année des chercheurs, reconnus au niveau international, pour leur contribution significative aux sciences végétales et à la phytopathologie. Valérie Verdier, Présidente-directrice générale de l’IRD, compte cette année parmi les lauréats de cette prestigieuse reconnaissance scientifique.

© Alain Tendero - Divergence-images.com

La désignation des fellows de l’APS est fondée sur l’importance des apports et l’originalité des travaux du chercheur récompensé, mais aussi leur engagement professionnel et personnel dans la recherche, la diffusion des informations et la formation.

L’APS souligne l’importance des travaux de Valérie Verdier sur les interactions entre bactéries phytopathogènes et plantes tropicales et leur rôle dans la sécurité alimentaire. L’organisation salue par exemple la reconnaissance internationale acquise par Valérie Verdier sur l’étude des structures des populations de Xanthomonas, la résistance aux maladies des plantes tropicales comme le riz et le manioc, le développement d’outils de diagnostic et moyens de lutte au travers de différentes approches allant de la phytopathologie traditionnelle sur le terrain à la génomique comparative en laboratoire. Au travers de cette nomination sont aussi reconnus son expérience internationale, son engagement auprès des jeunes chercheurs en particulier des femmes et ses recherches menées au Sud tout comme la dynamique collective qu’elle a impulsée dans ses différentes équipes.

Plus importante société scientifique du domaine, fondée en 1908, l’APS réunit des phytopathologistes du monde entier autour d’une science de haut niveau en matière de pathologie végétale et de gestion de la santé des végétaux et édite plusieurs revues dans le domaine de la pathologie végétale.