Le jeudi 6 février dernier, Laurence Maurice, géochimiste de l’environnement à l'IRD,  est venue au Muséum de Toulouse animer une conférence sur les problèmes de pollution liés aux activités d’extraction minière et pétrolière en Amazonie : quels impacts et quelles solutions ? Entre risques et perceptions peuvent émerger de nombreux paradoxes. Laurence Maurice a vécu plusieurs années à Quito (son portrait ici).

 

 

Laurence Maurice a pour l’occasion présenté des travaux de recherche développés principalement en Equateur sur le volet pétrolier, et en Guyane française sur le thème de l'orpaillage, en croisant les regards entre les sciences environnementales et les sciences humaines et sociales.

 

L'intégralité de la conférence est visible ici : 

« L’Amazonie est un Eldorado pour les projets d’extraction minière et pétrolière. Nous mesurons aujourd’hui l’impact de ces activités en terme de pollution environnementale et sanitaire. Des solutions existent contre les contaminations au mercure des écosystèmes.» Laurence Maurice